Consommer moins et mieux 🌱

L'égalité salariale

 

La création d’une entreprise n’est pas l’étape la plus difficile de l’entreprenariat. Vous remplissez quelques papiers et le tour est joué.

Par contre, vivre l’entreprise c’est bien plus compliqué. Et encore plus dans notre cas puisque je me refuse à avoir des inégalités, ou en tout cas le moins possible.

Une des plus grosses inégalités en entreprise et l’une des plus dures à gérer est le salaire de chaque employé.

J’y porte toute mon attention depuis le début de l’aventure Comme Avant. La justice salariale basée sur les compétences, les affinités et les résultats est par nature injuste et purement subjective (d’où des résultats si stéréotypés comme la différence de salaire homme/femme). C’est d’ailleurs pour cela que le sujet est si sensible en France.

Tout comme notre philosophie, j’avais envie de transparence et d’être droit dans mes bottes. J’ai donc d’abord clairement fait la distinction entre emploi saisonnier et emploi fixe. L'emploi fixe évoluant continuellement dans le temps.

Notre équipe est très hétéroclite. Certains ont un BAC +5, pour d’autres leur travail chez Comme Avant les a remis sur le droit chemin et leur a permis de renouer avec l’emploi. La vie est faite ainsi.

J’ai donc basé les salaires sur une grille commune malgré les compétences, l’expérience, l’âge ou l’ancienneté. Sur ou sous qualifié, cela n’a aucune importance. Chacun a droit à une chance.

Seul les faits comptants, j’ai donc autorisé une différence de salaire en fonction seulement du poste, des responsabilités, des tâches à réaliser et de la pénibilité de celle-ci. Un responsable gagne par exemple un peu plus par ses responsabilités, et qu’il ait un BEP ou un BAC +5 n’y change rien.

Les salaires évoluent en fonction du chiffre d’affaire de la société. Ainsi, jusqu’à maintenant, j’ai réussi à faire évoluer positivement les salaires tous les 2 à 3 mois sans la moindre demande de mes salariés.

Ils m’ont fait confiance, ont prit des risques, ont fait un pari sur l’avenir. Je leur rends la pareille. J’en suis fier et heureux. C’est d’ailleurs toujours pour moi un agréable moment d’aller les prévenir personnellement de leur prochaine augmentation. La plupart des réactions sont timides et limitées mais je suis persuadé des bienfaits personnels que cela peut apporter dans leur vie.

La société grossissant, les entretiens d’embauches se suivent et de nouvelles têtes apparaissent chaque mois. Aujourd’hui, la société va bien et les salaires des nouveaux entrants suivent le même processus.

Malgré les contraintes, les pressions et les avis extérieurs malveillants, je suis déterminé et rien pour le moment ne me fera changer de philosophie.

Replaçons l’humain au cœur de l’entreprise.

Nil