Cosmétiques & Vêtements Biologiques

Lave-vaisselle ou vaisselle à la main ?

Poudre lave-vaisselle Comme Avant

 

Vaste débat et question qui divise lorsque l’on évoque le sujet du ménage écologique. Au vu des performances qu’affichent aujourd’hui les lave-vaisselles dernière génération, on serait tentés de jeter l’éponge. 
Encore faut-il respecter quelques règles pour bien utiliser sa machine, ou à l’inverse pour optimiser son lavage à la main. 

Quelle solution est la plus écologique ? 

Il y a deux points principaux à prendre en compte si l’on veut comparer lave-vaisselle et vaisselle à la main en termes d’impact écologique : la consommation d’eau et la consommation d’énergie. 

Alors, quelle solution est la plus écologique ? 

En consommation d’énergie 

Soulignons tout d’abord que toutes les données abordées dans la suite de cet article seront à mettre en perspective en fonction de l’appareil dont vous disposez, de sa fréquence d’utilisation, de vos pratiques de lavage et du nombre de personnes dans votre foyer. 

Selon une étude Eurofins réalisée en 2009 pour le Gifam (Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager), un lave-vaisselle de classe supérieure à A utilise 0,84 kWh pour laver 12 couverts, contre 0,75 à 2,70 kWh pour laver la même quantité de vaisselle à la main (la moyenne de cette dernière étant plus imprécise puisqu’elle dépend de l’utilisateur et de la quantité d’eau plus ou moins chaude qu’il laisse couler). 

La consommation énergétique est donc en moyenne sensiblement la même, mais on pourra la faire baisser en appliquant quelques bonnes pratiques que l’on vous partagera dans la suite de cet article.  

En consommation d’eau 

C’est ici que les arguments risquent de faire pencher la balance. 
En effet, selon la même étude Eurofins, un lave-vaisselle consommerait en moyenne 12 litres d’eau pour un appareil récent, contre 42 litres pour une vaisselle faite à la main. Par ailleurs, si les habitudes de lavage n’ont probablement pas beaucoup évolué depuis 2008, les fabricants de lave-vaisselle eux ont encore amélioré les performances de leurs machines. Les plus innovantes consommeraient environ 9 litres d’eau par cycle, de quoi faire pâlir même la personne la plus économe et concernée par sa consommation d’eau.  

Attention toutefois : pour optimiser les performances de votre lave-vaisselle, nous vous recommandons de le faire tourner bien plein (et non rempli à moitié), de bien débarrasser vos couverts et assiettes des résidus de nourriture, prélaver vos plats les plus sales, et utiliser autant que possible le mode éco qui lave la vaisselle à une température plus faible. On pense aussi à nettoyer son lave-vaisselle pour le faire durer dans le temps et minimiser son empreinte carbone (l’énergie grise utilisée pour fabriquer une telle machine étant conséquente). 

Et les produits détergents dans tout ça ?  

À l’analyse des eaux usées c’est le même constat du côté des taux de phosphore, de nitrates et d’azote, que ce soit pour un lavage à la main ou en machine. 

Par ailleurs, pour l’un comme pour l’autre, il faut sensiblement la même quantité de produit pour nettoyer la vaisselle, soit environ 20 grammes. 

Ce qui pose donc vraiment problème et qui va déterminer notre impact sur l’environnement, c’est le type de produit détergent utilisé. 

Or, si pour la cosmétique il est légalement obligatoire d’indiquer la composition des produits, ça n’est pas le cas pour les produits ménagers. 

Sans le savoir, nous rejetons donc dans l’eau des composants nocifs et parfois toxiques pour l’environnement ainsi que pour notre santé. 

Dans les produits industriels destinés aux lave-vaisselles, on retrouve par exemple : 

  • le phosphonate qui n’est pas biodégradable et qui est responsable de la mort d’espèces aquatiques 
  • les agents de surface non-ioniques suspectés d’être des perturbateurs endocriniens 
  • l’EDTA très peu biodégradable et hautement controversé pour son impact sur l’environnement 

Dans les produits industriels destinés au lavage à la main, on retrouve : 

  • des conservateurs allergisants tels que le Méthylisothiazolinone et le Benzisothiazolinone 
  • des colorants non biodégradables et donc polluants 
  • des parfums non biodégradables et polluants également 

 

Forts de ce constat, et parce qu’il n’est pas aisé de fabriquer son produit vaisselle et ses pastilles lave-vaisselle maison, nous avons souhaité proposer deux produits pour répondre aux différents besoins de chaque foyer : un produit lave-vaisselle en poudre et un savon vaisselle solide. Tous deux sont biodégradables, certifiés Écodétergents, et ne contiennent que 4 ingrédients pour une composition courte, naturelle et efficace.  

Quelques astuces pour optimiser son lavage à la main  

En conclusion, pour peu que l’on utilise une machine adaptée à la taille du foyer et un produit de lavage certifié Écodétergent, le lave-vaisselle apparait comme une solution plus écologique que de laver sa vaisselle à la main. 

Cependant, il est évident que nous n’avons pas toujours le choix, que ce soit pour des questions de place ou de finance (un lave-vaisselle coutant tout de même cher à l’achat). 

 

Savon vaisselle solide Comme Avant

 

Voici donc quelques astuces pour optimiser le lavage de votre vaisselle à la main : 

  • commencer par récupérer l’eau de cuisson pour dégraisser un autre plat en la versant directement chaude dessus 
  • rincer rapidement à l’eau froide pour enlever les premiers résidus de nourriture 
  • utiliser deux bacs, l’un d’eau chaude pour le nettoyage, l’autre d’eau froide pour le rinçage 
  • ne pas laisser couler l’eau en permanence 
  • utiliser un produit Écodétergent comme notre savon vaisselle solide, ou un liquide vaisselle maison, et ne pas le surdoser 

 

Avec toutes ces astuces, vous êtes parés pour affronter cette corvée de votre ménage écolo !