Livraison gratuite en France

Zoom sur le coton : conventionnel, recyclé, biologique

Comme avant textile coton

 

Le coton est une fibre végétale qui provient des graines des cotonniers. Cette plante ne pousse pas n’importe où, car elle a besoin d’un climat particulier. En effet, pour être cultivée, il lui faudra beaucoup de soleil, d’eau et un temps sec pour pouvoir sécher avant d’être ramassée 

En 2019, les trois premiers pays producteurs étaient la Chine, l’Inde et les États-Unis. Certains pays d’Afrique sont également de grands producteurs de coton. À cause du climat, il est presque impossible de faire pousser du coton en Europe, seule la Grèce fait exception à la règle. 

Une fois filé et tissé, ou bien tricoté, le coton possède de très bonnes qualitésEn effet, il a un très bon pouvoir absorbant et est donc souvent choisi pour le linge de maison. Il peut prendre différentes formes ce qui rend son utilisation très diversifiée filé pour coudre, tissé pour les étoffes, du jersey pour les vêtements, de la dentelle pour les textiles délicats, de la ouate pour les pansements, et il existe encore de nombreux exemples.  

Grâce à toutes ces qualités qui lui ont valu cette place de numéro un dans nos maisons, le coton est aujourd’hui la fibre textile la plus utilisée dans le monde. 

Ce tissu à l’apparence parfaitefait pourtant l’objet de nombreuses controverses à cause de son exploitation.

À l’heure actuelle, nous différencions trois types de cotons : le conventionnel, le recyclé et le biologique. 

 

Le coton conventionnel 

Le coton conventionnel est le plus utilisé, mais également le plus problématique. Ces dernières années de nombreux reportages ont mis en lumière l’impact écologique et social de cette production massive. En effet, les cultures de coton représenteraient environ 2% des surfaces cultivables sur Terre. Mais nos vêtements, nos linges, et tous les produits fabriqués à partir de cette fibre cachent une réalité lourde en conséquence 

Pour améliorer le rendement des cultures, les producteurs ont recours à l’usage, parfois même excessif, de pesticides. Bien que la production soit accrue, ces produits nocifs déstabilisent la biodiversité et mettent en danger la santé des personnes qui travaillent sur les exploitations de coton. 

Le coton a besoin de soleil mais également de beaucoup d’eau pour pousserCes énormes quantités d’eau pour irriguer ces champs fragilisent et défigurent les paysages. L’exemple le plus connu est la mer d’Aral dont une grande partie des fleuves été détournée pour subvenir aux besoins des cultures environnantes. 

Enfin, les conditions de travail laissent souvent en suspend les droits humains. Des accusations de travail forcé ou de travail d’enfants sont dénoncés dans certains pays producteurs. 

Ces lourdes conséquences sociales et environnementales remettent en question la légitimité écologique et durable de ce tissu. Il n’en reste pas moins une fibre de qualité, mais son exploitation se doit d’être améliorée. C’est pourquoi depuis quelques années, différentes alternatives ont fait leur apparition. 

Doc coton conventionnel => NON 

Le coton recyclé  

Le coton recyclé se trouve parmi les candidats pour remplacer le coton conventionnel. Il permet de ne plus cultiver de plants de cotonnier, mais également d’éviter de jeter les tissus et vêtements usagés. Pas de gaspillage et une économie des ressources ! 

L’idée est belle sur papier, mais la réalisation est malheureusement moins enthousiasmante. En effet, selon certains rapports, les économies de ressources ne sont pas aussi importantes que l’on voudrait : 4% d’économie d’eau et 5% d’économie d’énergie De plus, un coton recyclé contiendra toujours de la fibre neuve afin de renforcer la fibre existante qui a été fragilisé par le recyclage.

En revanche, le processus de recyclage remplace la culture du coton et donc l’utilisation de pesticides. Ceci reste tout de même une belle amélioration.

Mais ces tissus recyclés peuvent aussi contenir des métaux lourds et de nombreux produits nocifs dans les fibresIl est recyclé, certes, mais cela nous empêche de réellement connaître le produit initial.

Donc coton recyclé => PEUX MIEUX FAIRE

 

Le coton biologique 

Pour notre t-shirt en coton, nous avons bien sûr choisi un coton biologique, mais également certifié par GOTSpour garantir un produit qualitatifCe choix nous permet de vous proposer un t-shirt fabriqué à partir de fibre végétale propre, respectueuse de son environnement et de la santé des personnes qui la cultivent. Vous ne trouverez pas de métaux lourds dans ce vêtement.  

Cependant cela reste une nouvelle production et donc une nouvelle consommation. Mais aujourd’hui, de plus en plus de producteurs de coton changent leur méthode d’agriculture pour se tourner vers le bio (voir encore mieux vers le GOTS). Moins d’eau, moins de pesticides, pour une fibre textile plus responsable.

Donc coton biologique => UN BON COMPROMIS 

Encore une fois, il n’existe pas de solution parfaite. D’un côté, le recyclage permet de ne pas gaspiller, mais ne résout pas le problème des produits chimiques dangereux. Et de l’autre, l’agriculture biologique respecte mieux la biodiversité mais reste une exploitation des ressources.

QUID du coton biologique recyclé ? Surement la meilleur méthode mais nous n'avons pas encore assez de production en bio .... Alors en recyclé ... Nous risquons d'attendre encore longtemps.

Nous finissons souvent nos articles en précisant que rien n’est parfait, mais les petites avancées valent le coup de changer nos habitudes ou au moins d’essayer ! 😉