Cosmétiques & Vêtements Biologiques

La transition vers un déodorant naturel

Transition déodorant

 

Pour beaucoup d’entre nous, le déodorant fait aujourd’hui partie de notre routine d’hygiène. Depuis le lancement de notre déodorant solide au beurre de cacao, nous avons reçu énormément de retours positifs et nous vous en remercions ! Alors que beaucoup de personnes sont conquises, certains d’entre vous restent encore septiques : vous avez l’impression de transpirer davantage et parfois d’avoir davantage de mauvaises odeurs. 

La transpiration varie d’une personne à l’autre et lorsque que l’on passe d’un déodorant conventionnel à un déodorant bio et naturel, il se peut qu’un temps d’adaptation soit nécessaire. Pour vous accompagner dans cette transition vers le naturel, nous souhaitons ici vous parler plus en détail de la transpiration, des types de déodorants qui existent sur le marché et vous donner quelques conseils pour vous aider à passer au naturel.

Certaines personnes sont touchées par l’hyperhidrose (transpiration excessive). Nous vous conseillons alors de demander l’avis et les conseils d'un·e spécialiste de la santé qui sera capable de vous orienter dans la bonne direction.

 

Pourquoi transpire-t-on ?

La transpiration est un mécanisme naturel et même vital pour l’organisme. Oui, le corps est fait pour transpirer.

Les glandes sudoripares (la plupart au niveau des aisselles, des mains et des pieds) permettent de réguler la température corporelle lorsque celle-ci dépasse les 37°C. En effet, lorsque nous faisons du sport ou que nous sommes concentrés par exemple, cela engendre une augmentation de la chaleur du corps. Le fait de transpirer permet d’humidifier la surface de la peau et donc par conséquence de diminuer la température du corps.

La peau est un organe émonctoire, et la transpiration jouent également un rôle majeur de détoxification du corps. Leurs actions combinées éliminent les déchets du métabolisme, entre autres l’urée et les toxines.

La sueur est un simple mélange d’eau (99%), de minéraux, de lactates et de toxines, et est en soi inodore.


Mais d’où viennent les odeurs alors ? 

Lorsque nous transpirons et que la sueur rentre en contact avec les bactéries présentes sur notre peau ou les peaux mortes, c’est à ce moment-là que des mauvaises odeurs peuvent apparaitre.

Il y a également d’autres éléments qui peuvent augmenter le taux de transpiration et donc les odeurs. Notre mode de vie, des facteurs héréditaires, les hormones, et l’alimentation sont quelques exemples qui influent sur notre sudation et peut la rendre davantage malodorante.

La pilosité joue également un rôle. Les poils sous les aisselles retiennent la sueur mais celle-ci peut y rester emprisonnée. Le nombre de bactéries peut donc augmenter, créant ainsi de mauvaises odeurs. Mais que la peau soit épilée ou non, la surface de la peau peut tout de même dégager une odeur.

Pour certain·e·s, la transpiration n’est pas une chose agréable, voire gênante, et c’est pour cela que nous nous tournons généralement vers des produits tels que le déodorant.


Quelle est la différence entre un anti-transpirant et un déodorant classique ?

Leur nom en dit long : un anti-transpirant stoppe la transpiration et un déodorant empêche les mauvaises odeurs.

Il faut savoir qu’un anti-transpirant contient des actifs puissants qui obstruent les pores de la peau provoquant donc une accumulation de toxines. Certes vous ne transpirerez plus, mais ces produits astringents et antisudorifiques font que le corps ne peut plus se réguler naturellement et donc éliminer les déchets et toxines.

Contrairement aux anti-transpirants, les déodorants classiques ne bloquent pas la transpiration. En revanche, leur composition (tout comme les anti-transpirants) peuvent contenir substances et parfums synthétiques qui peuvent déstabiliser l’équilibre de la peau, créer des irritations et même perturber l’organisme.

Voici une liste (non-exhaustive) d’ingrédients controversés dont il faut se méfier : 

  • Les sels d’aluminium reviennent très souvent dans la composition des déodorants alors qu’ils sont reconnus comme irritants pour la peau.
  • Les perturbateurs endocriniens présents via des additifs tel que le triclosan sont encore répandus dans les formulations de déodorants.
  • Les composés organiques volatiles (COV), majoritairement dans les déodorants en spray, sont inflammables car ils présentent des gazes propulseurs tel que les butanes, éthanes. En plus de cela, ils augmentent la pollution de l’air en se dispersant dans l’atmosphère à chaque utilisation.

Que ce soit pour un anti-transpirant ou pour un déodorant classique, il a été observé que le produit en lui-même passe par la barrière de la peau et rentre dans le système. La meilleure solution reste alors d’opter pour un déodorant contenant des ingrédients naturels et sûrs pour votre santé.

Dans notre déodorant solide, nous avons bien-sûr banni toutes ces substances controversées et fabriqué un produit ne contenant que quatre ingrédients. Que vous utilisiez notre déodorant ou un autre, pensez à bien lire les étiquettes et la liste d’ingrédients. Même si certains déodorants ne contiennent que des ingrédients d’origine naturelle, il est tout de même possible que vous soyez intolérant à l’un d’entre eux. En effet, dans la deuxième version de notre déodorant, nous avons décidé de ne pas utiliser de bicarbonate de soude qui peut être mal toléré par certaines peaux et peut parfois provoquer des irritations.

Pourquoi et comment passer aux déodorants naturels ?

Un déodorant naturel ne rime pas avec inefficacité. C’est un produit qui ne bloque en aucun cas la transpiration et aide à diminuer les odeurs corporelles en régulant et limitant l’apparition de bactéries sources des odeurs.

En plus d’être plus respectueux de la peau et du corps, ils sont souvent conditionnés de manière éco-responsable. En effet, la plupart des déodorants classiques et anti-transpirants sont dans du plastique à usage unique ou sous forme d’aérosol générant ainsi de lourds impacts environnementaux. Afin d’éviter cela, chez Comme Avant nous avons choisi pour notre déodorant solide un conditionnement en carton, entièrement biodégradable.

D’après les retours de notre communauté, nous avons remarqué que la transition vers un déodorant naturel est pour certain·e·s un peu plus difficile. En effet, le corps va parfois se mettre à transpirer plus que d’habitude ou à sentir plus fort qu’avant. Ceci est tout à fait normal, votre corps est en train de se réguler naturellement. Les pores vont se rouvrir et donc libérer toutes les toxines accumulées. Ne vous inquiétez pas, cette surproduction de sueur et l’augmentation des odeurs n’est que temporaire. Il faut simplement laisser à votre corps le temps de se réhabituer à son fonctionnement naturel.

Quelques conseils

Pour vous aider dans cette période de transition, nous souhaitons vous partager quelques conseils qui pourront vous être utiles.

Tout d’abord, il est important de se laver quotidiennement les aisselles (voire matin et soir si besoin), avec notre savon par exemple. N’oubliez pas de bien les sécher pour éviter toute humidité. Cela aidera à expulser les produits chimiques, retirer les peaux mortes ainsi que les bactéries liées aux mauvaises odeurs. Vous pouvez également exfolier vos aisselles une fois par semaine (sauf pour les peaux les plus sensibles).

Puis, prenez le temps d’analyser votre mode de vie. Le mieux, c’est d’éviter le stress ainsi que tous les types de stimulants, comme par exemple la théine, la caféine, l’alcool, le tabac, qui ne font qu’augmenter la transpiration et par conséquent les odeurs corporelles.

Manger sainement joue également un rôle majeur. Certains aliments peuvent rendre la transpiration plus odorante comme l’oignon, l’ail, le piment, les épices, etc. 

Pensez à boire beaucoup d’eau ! Il est recommandé de boire environ 2L d’eau par jour. En moyenne, une personne élimine 1L de sueur par jour (cela peut bien-sûr varier selon les activités, la météo, etc.). Boire assez d’eau contribue donc au bon fonctionnement du corps, à l’élimination de toxines et à lutter contre la déshydratation.   

Optez pour des vêtements adaptés. Le mieux est de choisir des vêtements amples (ou tout simplement pas trop serrés) et surtout en matière naturelle, comme notre t-shirt en lin qui est fait à partir d’un tissu respirant et absorbant. En effet, il faut éviter les matières synthétiques qui gardent l’humidité et favorisent la prolifération de bactéries causant des mauvaises odeurs.

Et pour finir, essayez tout simplement d’accepter la transpiration comme une chose naturelle !

 

Nous savons que la transpiration et les auréoles sous les bras sont encore mal perçues de nos jours mais il faut se rappeler que la transpiration n’est pas notre ennemi mais plutôt notre allié. C’est un mécanisme corporel essentiel pour une bonne santé. Il est tout à fait normal de transpirer lorsqu’il fait chaud, lors de situation de stress ou quand vous faites du sport ! Pour votre santé et celle de la planète, la meilleure solution est de passer au naturel (voire pas de déodorant du tout si vous pouvez/souhaitez !). N’abandonnez pas pendant la période de transition. Chaque déodorant est différent, il suffit de trouver celui qui vous convient le mieux. 😊