Consommer moins et mieux 🌱

La mémoire collective

Nous idolâtrons Internet. A la moindre question, nous n’hésitons pas à tapoter pour connaître la réponse. Wikipedia, c’était à mes yeux, il y a peu, l’une des choses les plus importantes à sauver si Internet venait à disparaître. Une source inépuisable de connaissances à portée de clic.

Aujourd’hui, j’ai retrouvé un vieux livre sur l’agriculture, un sujet qui m’a passionné durant ce confinement. Un livre que ma grand-mère m’avait légué, il y a bien longtemps. Bref, un contenu qui n’est pas le sujet mais je me suis rendu compte que ce bouquin contenait beaucoup de petites notes que ma grand-mère et mon grand-père avaient laissées pour ne pas oublier leurs astuces et leurs expériences passées. 

C’est une connaissance qui finalement n’existe pas dans nos mémoires informatiques et qui ne peut intrinsèquement exister. Évoquant des goûts, des sensations et surtout l’expérience du passé qui ne sont pas transmissibles aux machines, des choses que je n’ai pas retrouvé sur Internet.

Nos anciens sont notre mémoire collective. Ils nous transmettent de génération en génération une science, mais surtout une expérience du monde.

Depuis la naissance de Comme Avant, je regrette de ne pas avoir pu comprendre cela plus tôt, de ne pas avoir pu retenir chaque mot que mes grands-parents auraient pu me confier lorsqu’ils étaient encore vivants.

Le virus du Covid-19 s’attaque particulièrement aux personnes âgées. Même si je n’ai perdu personne durant cette crise sanitaire, je pleure les morts et toute cette connaissance disparue avant même d’avoir été transmise. C’est un drame pour leurs familles mais aussi pour le monde entier.

Ils sont bien plus importants que ce que l’on pense. Une partie de la solution aux problèmes climatiques se trouve peut-être dans leur mémoire et ils n’attendent qu’un peu de compagnie et d’amour pour vous transmettre leur savoir. 

La société actuelle ne l’a pas compris. Leur fin de vie se résume parfois à rester au fond d’un fauteuil en Ehpad, accompagnés tant bien que mal jusqu’à la fin de leur histoire.

N’attendez pas, profitez de vos proches et prenez soin de vos aînés. Ils sont aussi importants que notre descendance.

Nil