Livraison gratuite en France

Huiles essentielles : amies ou ennemies ?

huiles essentielles

Le début d’une transition écologique nous mène vers des solutions et des alternatives plus naturelles et plus respectueuses de l’environnement. Les huiles essentielles sont l’une de ces solutions. Depuis longtemps, elles sont connues pour leurs nombreux bienfaits. Puissante et concentrée, il est impératif de bien se renseigner avant de commencer à en utiliser.  

N’étant ni expert, ni médecin, nous nous contenterons de discuter de l’action odorante des huiles essentielles. Utilisées comme alternative au parfum, les huiles essentielles sont souvent ajoutées dans les produits cosmétiques ou ménagers. 

 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une huile essentielle et comment s’obtient-elle ? 

Lorsqu’on parle d’huile essentielle, nous pensons tout de suite aux petits flacons en verre. Mais à la base, une huile essentielle n’est en rien comparable à une huile utilisée en cuisine par exemple. Elle vient de l’odeur de la plante : une substance volatile qui a des propriétés et des caractéristiques uniques.  

Les plantes produisent une odeur pour à la fois attirer les pollinisateurs et également assurer leur survie en éloignant les parasites et les prédateurs. Selon la plante, cette odeur peut venir de la fleur en elle-même, mais aussi de la feuille, de l’écorce, ou encore de la graine ou de la racine. 

Il existe plusieurs méthodes pour extraire les arômes présents dans une plante, la distillation étant la plus répandue. Pour cela, de la vapeur d’eau, qui va se charger en arômes, est envoyée sur la plante. Cette vapeur est ensuite refroidie, et comme l’huile est insoluble dans l’eau, elle se retrouve à flotter en surface et est par la suite décantée. L’eau restante sera utilisée pour en faire de l’eau florale, également appelé hydrolat.  

Voici la définition officielle du terme huile essentielle par l’ANSM (l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) : « Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition. »  

 

Quelles sont les contre-indications  d’utilisation ? 

Chez Comme Avant, nous avons décidé d’éviter l’utilisation des huiles essentielles dans nos produits, seul notre dentifrice en contient. Nous avons fait ce choix pour rendre nos produits universels et accessibles à tous. Les huiles essentielles contiennent plusieurs contre-indications :   

  • Les femmes enceintes et mère allaitantes : certaines huiles essentielles passent par la barrière cutanée, peuvent entrer dans le sang et agir sur l’organisme. Certaines peuvent impacter le développement des cellules du futur bébé voire provoquer des fausses couches. Concernant l’allaitement, nous savons que les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau. En revancheelles sont liposolubles, c’est-à-dire qu’elles se mélange aux corps gras, donc au lait maternel.  
  • Les jeunes enfants : certaines huiles ne sont pas recommandées pour les enfants, l’âge varie selon le type d’huile. Par exemple, notre dentifrice mentholé n’est pas recommandé aux enfants de moins de 7 ans, car ils contiennent des cristaux de menthe, obtenu par la cristallisation d’huile essentielle de menthe.  
  • Les personnes sous traitement homéopathique : l’utilisation de certaines huiles essentielles n’est pas compatible avec les traitements homéopathiques car elles peuvent annuler l’efficacité du remède.  

 Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution. Il faut notamment respecter les dosages ainsi que les instructions d’emploi afin d’en tirer tous les avantages sans se mettre en danger. Si vous souhaitez ajouter une huile essentielle dans une recette de produits ménager ou dans une préparation de cosmétiques, nous vous recommandons de respecter les dosages inscrits sur le flacon de l’huile essentielle utilisée et de vous renseigner sur toutes les contre-indications liées à cette huile. Avant de l’intégrer à votre recette, pensez à la tester sur une petite partie de votre corps afin de déterminer si vous la tolérez.  

 

Comment utiliser une huile essentielle de manière écoresponsable ? 

A savoir, il faut environ 100kg de fleurs fraîches pour obtenir 1kg d’huile essentielle. Une grande quantité d’ingrédients pour un produit très concentré, qui peut mener l’industrie à la dérive, avec des modes de production intensifs et l’utilisation excessive de pesticide.  

Ajouté à cela, de nombreuses huiles essentielles proviennent de récoltes sauvages illégales, nuisant gravement aux milieux naturels et fragilisant par conséquent la faune et la flore environnantes. Par exemple, en 2014, des cueilleurs illégaux situés en pleine montagne en Albanie, proche de la frontière avec la Grèce, ont été interceptés avec plus de quatre tonnes de sauge.   

Il est également important de noter que l’ajout d’huile essentielle dans la confection de produits d’entretien n’est pas utile. En effet, au-dessus d’une certaine température (environ 30°C) les huiles essentielles perdent leurs propriétés. De plus, les huiles essentielles sont insolubles dans l’eau, ce qui les rend difficile à traiter dans les stations d’épuration. C’est pourquoi, nous vous conseillons dans nos recettes d’opter pour des alternatives (voir à la fin de l’article). 

Afin de choisir vos huiles essentielles tout en respectant l’environnement, préférez les huiles essentielles dont la plante pousse localement (France, Europe). Si ce n’est pas le cas, alors nous vous conseillons d’au moins choisir sa version biologique qui respectera un cahier des charges environnemental et social plus stricte. 

Il existe également un certain nombre de mentions auxquels vous pouvez vous référer et qui garantissent, entres autres critères, l’origine botanique et biochimique de l’huile essentielleC’est le cas du label HEBBD (Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie) ainsi qu’HECT (Huile Essentielle Chémotypée). A noter que ces mentions sont des "labels privés" car ils ont été créés par une entreprise et ne sont pas vérifiés par un organisme extérieur.  

 

Quelles sont donc les alternatives aux huiles essentielles ? 

Il existe plusieurs optionpour remplacer ou réduire l’utilisation d’huiles essentielles dans les produits ménagers ou les cosmétiques.  

Comme évoqué plus haut, l’hydrolat provient de la phase aqueuse obtenue lors de la distillation des huiles essentielles. On l’appelle aussi « eau florale » ou « eau aromatique ». Bien qu’il ait des propriétés similaires aux huiles essentielles, dont l’odeur, l’hydrolat est beaucoup moins concentré, il est donc un bon substitue pour les personnes (enfants ou personnes sensibles) ne pouvant pas utiliser des huiles essentielles. Comme l’hydrolat est un produit aqueux, sa seule contrainte est le développement plus rapide des bactériesLa durée de conservation est donc réduite et il faut adapter la quantité fabriquée à son utilisation afin de ne pas en gaspiller.  

Ils existent également des fragrances naturellesElles sont faites à base d’extraits de CO2, obtenus grâce à l’extraction de CO2 supercritique permettant de conserver les propriétés des plantes, et d’huiles essentielles pures auxquelles tout autre produit ajouté a été retiré (solvant, alcool, etc.). Cela enlève, entre autres, les produits controversés, les allergènes ainsi que l’eau les rendant utilisables par tout le monde et conservables longtemps. Les fragrances sont plus odorantes que l’hydrolat et sont également appelées huiles parfumées ou huiles aromatiques.  

 

Bien que les huiles essentielles soient d’origine naturelle, elles doivent tout de même être utilisées avec précautions et avec parcimonie pour notre environnement 

Il faut donc garder en tête de limiter leur usage dans les produits d’entretien à cause de leur insolubilitéSi vous souhaitez tout de même les utiliser pour parfumer votre linge ou vos cosmétiques, il est important de les utiliser de manière raisonnée 

Mais nous recommandons plutôt de privilégier les hydrolats ou les fragrances naturelles.  🙂