Cosmétiques & Vêtements Biologiques

Comment déchiffrer une étiquette de produit cosmétique

savon shampoing comme avant

Il est souvent compliqué de lire les étiquettes sur nos produits cosmétiques. En effet, les marques sont soumises à un certain nombre d’obligations, entre autres : le nom et l’adresse de l’entreprise, le pays de fabrication, le poids, le numéro de lot, la fonction du produit, les précautions d’emploi, la liste INCI, la durée d’utilisation, etc. 

Les produits cosmétiques sont des substances destinées à être mises en contact avec différentes parties du corps (peaux, corps, cheveux, ongles, etc.). Pour cette raison, les consommateurs sont de plus en plus vigilants dans leur choix de produit. Chez Comme Avant, nous avons fait le choix d’être clair et transparent et de n’utiliser que quatre ingrédients dans la composition de nos produits. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment bien lire et comprendre ce qu’il se trouve sur une étiquette. 

 

La liste INCI 

La liste INCI est généralement la partie la plus complexe à comprendre sur une étiquette de produit cosmétique.
Mais avant toute chose, qu’est-ce que la liste INCI ?

INCI (International Nomenclature for Cosmetics Ingredientsest la nomenclature internationale d’ingrédients cosmétiques.  

La liste des ingrédients y est inscrite en anglais ou en latin, cela permet qu’elle soit universelle et compréhensible dans la plupart des pays. Petite astuce, les ingrédients d’origine naturelle sont généralement écrits en latin et les ingrédients chimiques en anglais. Seule l’eau peut être écrite dans les deux langues : en anglais (water) ou en latin (aqua).  

Voici un exemple avec la liste INCI de notre déodorant au beurre de cacao 

Theobroma Cacao (Cocoa) Seed Butter, Copernicia Cerifera (Carnauba) Wax, Triethyl Citrate, Iris Florentina Root Extract 
En français : Beurre de cacao, Cire de Carnauba, Citrate de Triethyl qui est un actif déodorant issu de l’acide citrique, Poudre d’iris de Florence 


Dans cette liste, les ingrédients y sont écrits dans l’ordre décroissant des composants. Sachez que généralement les trois premiers ingrédients composent 70% du produit final.
 

Il y a certains ingrédients qu’il est intéressant d’identifier si on souhaite éviter d’utiliser des ingrédients issus de la pétrochimie ou suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Nous vous en listons ici quelques-uns : 

  • Phenoxyethanol 
  • EDTA 
  • Petrolatum 
  • PEG/PPG 
  • Sodium Laureth/Lauroyl/Coco Sulfate  
  • Methylisothiazolinone 
  • BHA/BHT 
  • Diméticone 

Les applications pour vous aider  

Si vous avez peur de ne pas retenir ces noms d’ingrédients lorsque vous faites vos achats de produits cosmétiques, il existe plusieurs applications pour vous aider ! Celles-ci permettent de déchiffrer rapidement la liste d’ingrédients et d’identifier un ingrédient problématique (et d’ainsi reposer le produit 😉). Ces applications permettent de vous informer sur l’origine des ingrédients, sur leur dangerosité, leur règlementation, etc. Certaines affichent des notes sur les produits que vous recherchez, mais attention toutes n’ont pas les mêmes critères ou les mêmes degrés d’exigence. À vous de trouver l’application qui vous correspond le mieux. 

Voici quelques applications que nous recommandons :   

  • Mireille – cette application apporte une analyse de la composition des produits par un biologiste et par une spécialiste de la cosmétique naturelle (payante mais avec essai gratuit) 
  • INCI Beauty – une application qui note les produits en fonction des ingrédients. Ils sont classés bon, satisfaisant ou pas terrible. INCI Beauty offre une note sur 20 aux produits et propose des équivalents pour les produits ayant de mauvaises notes (gratuite mais avec de la publicité) 
  • Clean Beauty – une application qui permet d’identifier les ingrédients controversés dans un produit.   

 

Les labels  

Un autre moyen d’avoir des garanties lorsque vous achetez un nouveau produit cosmétique est la présence de labels. Il existe beaucoup de labels dans le domaine de la cosmétique, plus particulièrement dans le domaine de la cosmétique biologique et naturelle.
Mais comment reconnaître les bons labels ? 
 

Chaque label a son propre cahier des charges que les entreprises de cosmétique doivent respecter pour obtenir la certification et qu’elle soit renouvelée chaque année. Les certifications sont contrôlées par des organismes certificateurs indépendants. 

Voici les labels cosmétiques que nous avons chez Comme Avant : 

Il existe d’autres labels comme par exemple Nature & Progrès ou Natrue. Il est également important de savoir que chaque pays possède ses propres labels même si Cosmos a été créé pour justement uniformiser au niveau européen un cahier des charges de la cosmétique biologique. 

Pour autant, un produit qui n’a aucun label, ne sera pas forcément un mauvais produit, ce peut être un choix de l’entreprise ou de l’artisan de ne pas (encore) s’être fait labelliser, car cela nécessite aussi un investissement en temps et en argent. 

À l’inverse, attention au greenwashing ! Il existe énormément de marques qui utilisent des techniques de greenwashing pour faire paraître leurs produits comme naturels, bio, végétaux et sains pour la planète. Ces marques utilisent généralement les couleurs vertes, des pseudos labels créés par les marques elles-mêmes. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le greenwashing dans notre article de blog. 

 

Cela peut parfois sembler un casse-tête de déchiffrer une étiquette et une liste d’ingrédients, mais c’est en pratiquant qu’on apprend ! Nous espérons que cet article vous aidera à mieux décrypter vos produits cosmétiques et à faire le tri dans votre salle de bain. 🛁